Elle avait été la révélation des Jeux Olympiques de Sydney en Australie. Agée seulement de 18 ans, Kamila Skolimowska incarnait à cette époque l’avenir du sport polonais au lancer du marteau. Pour la première fois depuis 1964 et l’inoubliable Irena Szewinska, une athlète polonaise remporte un titre olympique en tant que Junior avec un jet à 71,16 m. Sydney, c’est aussi la première fois que le marteau féminin entre en scène sur une olympiade.

Kamila Skolimowska voit le jour le 4 novembre 1982 à Varsovie. Jeune fille, Kamila suit des cours de piano. Mais rapidement, il s’avère qu’elle n’est pas très douée en musique. “C’est vrai, avoue aujourd’hui la championne, l’apprentissage des partitions était pour moi un véritable cauchemar!” Heureusement, le sport était sa passion depuis toujours. Et depuis toujours, elle excellait dans ce domaine. Comment pouvait-il en être autrement me direz-vous, puisque son père avait été pendant des années haltérophiliste et sa mère athlète… Dès son plus jeune âge, Kamila les accompagnait au stade pour leurs entraînements. Son frère, de deux ans son aîné, pratiquait également du sport.

Skolimowska

 

C’est avec lui que Kamila ira s’entraîner au lancer de marteau. Mais avant, à l’age de 12 ans, elle devient vice-championne de Pologne en haltérophilie. Lors d’un entraînement, cette dernière se fait remarquer par Zbigniew Palyszko, entraîneur du Legia Varsovie au lancer de marteau et ex-champion du monde et d’Europe dans cette discipline.
“Dès son premier essai, j’étais persuadé que cette fille pouvait aller loin…, déclare-t-il. De plus, elle avait tout ce qu’il fallait pour devenir une grande championne: force physique, vitesse d’exécution et esprit de compétition.
En 1996, elle remporte le titre de championne de Pologne senior, puis l’année suivante celui de championne d’Europe junior. De plus, elle décroche de nouveau l’or dans le championnat de Pologne en 1997 et 1999, ainsi qu’aux championnats du monde des moins de 18 ans. Mais son plus gros succès restera cette médaille d’or aux Jeux Olympique de Sydney en 2000.

La carrière de Kamila est donc prometteuse, mais le 18 février 2009 c’est le drame, un drame que personne n’a oublié en Pologne. Lors d’un stage d’entraînement à Vila Real de Santo António au Portugal, Kamila s’écroule victime d’une embolie pulmonaire . Ses funérailles auront lieu le 26 Février de 2009 à Varsovie.
Le sport polonais est sous le choc, la grande famille des lancers, ses compagnons de stage sont abattus. Mais la Pologne a su rebondir et aujourd’hui la mémoire de Kamila Skolimowska est toujours présente grâce à la fondation.
Suite à sa médaille d’or et à son record du monde lors des jeux de Rio en 2016, Anita Wlodarczyk, juste rentrée en Pologne, est allée se recueillir sur la tombe de Kamila.Pour l’athlétisme polonais il y a eu un avant Skolimowska, un après Skolimowska.

En décembre 2010, la Fondation Skolimowska est fondée par la famille et les amis de Kamila . La mémoire doit être gardée, le sport doit continuer.

La Fondation aide les jeunes, les athlètes blessés, s’occupe de la promotion du sport et de l’athlétisme, en particulier chez les enfants.
Elle organise des événements comme le Memorial Kamila Skolimowska. Elle patronne des écoles, des stades d’athlétisme notamment le centre sportif central de Spala appelé Kamila Skolimowska.
En Septembre 2015, la Fondation en collaboration avec le Comité olympique polonais a organisé une exposition intitulée: “Kamila Skolimowska – fille née pour gagner”, se référant au 15e anniversaire de la médaille d’or olympique à Sydney remporté par Kamila.
La Fondation est parrainée par les plus grands athlètes polonais qui n’hésitent jamais à s’investir personnellement dans les actions de la Fondation lors des compétitions, lors des camps pour les jeunes.

Le Memorial Kamila Skolimowska est un meeting international d’athlétisme organisé chaque année depuis 2009 par la Fondation Kamila Skolimowska. Sa première édition, appelée «La rencontre en mémoire de Kamila”, a eu lieu le 2 mai 2009 au stade Skra de Varsovie. Il a officiellement lancé les activités du Centre de Varsovie en lancer de marteau. L’idée principale était de rendre hommage à la championne olympique de Sydney. Initialement cet événement était censé être un projet unique, mais le Conseil de la Fondation a décidé d’organiser d’autres compétitions d’athlétisme. La mémoire de notre grande athlète reste toujours vive dans nos pensées. Il est devenu évident que le mémorial sera fixé de façon permanente dans le calendrier des plus grands événements sportifs polonais. Chaque année, l’intérêt pour l’événement connait une croissance remarquable en termes de concurrents et le nombre de spectateurs. Des stars comme Anita Wlodarczyk, Piotr Malachowski, Tomasz Majewski, Pawel Fajdek et Kamila Lićwinko mais aussi  Usain Bolt et Asafa Powell répondent présent !

Les sportifs de haut niveau soutiennent activement toute initiative visant le développement du sport, en particulier l’athlétisme.

Ils encouragent et soutiennent des programmes de santé préventifs et des programmes de réadaptation chez les athlètes blessés.

Ils recueillent des fonds pour le traitement et la rééducation des athlètes ayant toujours en vue la devise « le sport c’est juste le sport, l’unique, le seul ».

Des objets donnés à la Fondation sont vendus aux enchères et l’argent récolté permet ainsi d’aider des athlètes parfois en difficultés suite à des blessures.

Chacun peut trouver sa place dans la Fondation et participer comme par exemple:

• Mémorial Kamila Skolimowska
• Athlétisme Camp
• Formation avec des sportifs de haut niveau
• Pique-nique de l’athlétisme
• Les lancers par-dessus l’Oder ( compétition originale où il s’agit de lancer le disque où le marteau par dessus le fleuve à Wroclaw )
• Festival de lancers Kamila Skolimowska où les meilleurs mondiaux répondent à l’invitation.

La mémoire de Kamila restera, grâce à la Fondation, toujours présente. Un bel exemple certainement à suivre dans tous les pays.

Stéphane avec l’aide précieuse d’Aleksandra