Dans la tradition catholique les fêtes de Pâques sont les plus importantes de l’année. La Semaine Sainte qui les précède est remplie de méditations mais aussi d’attentes. L’atmosphère sérieuse se transforme rapidement en joie et en gaîté le Dimanche et le Lundi de Pâques. Pour commencer, le Samedi matin est réservé à la bénédiction des œufs décorés, de la nourriture, du sel, du pain….. Toutes ces victuailles sont posées dans des paniers en osier et apportées à l’église. Ensuite se termine les préparatifs du petit déjeuner solennel du Dimanche Pascal composé essentiellement d’oeufs qui seront partagés entre les convives
Par contre le Lundi de Pâques ,en Pologne appelé  » lany poniedzialek  » ou  » smigus dyngus  » est le jour où l’on oublie les bonnes manières et les règles de bonnes conduites. On peut , même on doit, asperger d’eau nos proches et ils n’ont pas le droit de se fâcher. N’exagérons pas avec les personnes âgées , quelques gouttes suffisent pour le respect de la tradition. Avec les amis nous pouvons nous en donner à cœur joie .
D’où vient l’historique de smigus-dyngus ? Le mot smigus signifie « lacérer les jambes avec des branches de chatons » cela devait apporter du bonheur en aspergeant également d’eau. Celui qui voulait éviter  » l’inondation  » chez lui pouvait faire un don c’est- à-dire  » dyngus  » le plus souvent c’étaient des œufs. Ainsi des groupes de jeunes allaient d’une maison à l’autre et ramassaient des œufs pour donner ensuite aux pauvres. Gare à ceux qui ne veulent rien donner ; inondation garantie. Aujourd’hui Smigus Dyngus a surtout comme signification, le lundi mouillé !
Mais l’eau et les œufs ont quand même une signification symbolique. L’eau enlève le péché et les œufs symbolisent la vie et le renouveau – la joie du printemps . L’agneau symbolise le Christ. Jean Baptiste a dit : » Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde « .
La tradition du lapin de Pâques remonte au XII siècle, époque où l’on faisait croire aux enfants que c’est lui qui amène à la maison les œufs colorés. Les couleurs traditionnelles des fêtes sont le vert clair, (l’herbe fraîche ) , représenté dans le panier par une branche de buis et le jaune faisant penser au soleil et aux beaux jours. Pour décorer la table il serait bien d’accentuer ces deux couleurs. Les enfants accepteront avec joie cette tâche. Surtout si la décoration des œufs leur est confiée. Nous pouvons ensuite les faire cuire dans du jus de betteraves, dans des épinards ou encore dans des épluchures d’oignons. En polonais on les appelle  » kraszanki « . Par contre ceux qui sont décorés avec des motifs de l’art populaire, avec des techniques très variées (faites travailler votre imagination) s’appellent  » pisanki « . ( Voir ici le superbe article de Ryszard concernant le sujet )

Ce que les Polonais souhaitent à l’occasion de Pâques . Bonnes Fêtes, bon œuf et smigus-dyngus très aspergé. Alors je vous souhaite Joyeuses Fêtes de Pâques.

Aleksandra

A table !!!

La table bien mise, richement mise, voilà une des règles d’or des Pâques à la polonaise. Après la messe solennelle, la messe de Résurrection, un petit déjeuner de fête attend les Polonais, un vrai festin après le carême de 40 jours.
Ce repas symbolique débutera par l’œuf de Pâques, consacré à l’église le samedi saint, le raifort, maison de préférence, est incontournable pour la circonstance. Sur la table on retrouve l’agneau pascal, une pâtisserie confectionnée avec du beurre, du gâteau ou de la pâte d’amende. L’œuf, typique de cette fête, est décoré, souvent peint à la main. La table est riche en viande et en charcuterie, surtout le traditionnel jambon fumé, bien polonais, qui sera traditionnellement accompagné du barszcz.
Mais ne m’en voulez pas si les coutumes polonaises que vous connaissez ne sont pas tout à fait les mêmes… chaque région, chaque ville, chaque famille a ses propres coutumes, ses propres spécialités….
Joyeuses Pâques tout le monde !

Sabine